Retargeting ou reciblage publicitaire : le guide pour bien se lancer

Commencez à écrire ici ...

            Vous avez un site internet qui génère du trafic ? Tirez-vous profit de cette foule de visiteurs qui vous suit sur la Toile ? Il va sans dire que pour monétiser le site, transformer les visiteurs en clients est impératif. La hausse du taux de conversion « visiteur à lead » constitue donc un des principaux objectifs des marques. Le retargeting figure parmi les techniques appropriées pour y aboutir. Accrochez-vous pour découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur cette stratégie !

            Le point sur le retargeting ou reciblage publicitaire

            Ce concept commence à gagner du terrain dans le domaine du marketing digital. Il s’agit d’une technique visant à cibler les visiteurs de votre site web en fonction de leurs anciennes recherches, leurs achats et les pages consultées. La stratégie consiste à noter le comportement des internautes en utilisant un code de tracking intégré dans votre site. L’outil permet donc de récolter des données sur les préférences des visiteurs.

            Plus concrètement, vous intégrez une balise permettant de placer des cookies de retargeting dans votre site. Le visiteur qui se connecte à votre page récupère alors le cookie sur son navigateur. Lorsqu’il visite d’autres sites plus tard, les régies publicitaires affichent votre bannière pour le titiller et l’inciter à revenir vers vous.

            Même technique que le retargeting, le remarketing est un terme utilisé sur le réseau Adsense de Google Ads. On parle par exemple d’une paire de chaussures que l’internaute a consultée, et qui se profile sur tous ses réseaux pendant quelque temps.

            Pratiquer le retargeting : quels objectifs ?

            Que ce soit en B2B ou en B2C, les objectifs du reciblage publicitaire restent les mêmes.

            • Notoriété de la marque

            C’est la première raison pour laquelle les marketeurs se lancent dans le retargeting. Lorsque votre bannière est affichée dans d’autres sites des diverses plateformes, votre marque gagne incontestablement en notoriété. Les internautes deviennent plus familiers avec votre logo et votre identité visuelle. Ils se rappellent facilement de votre dénomination. Cela peut même faire augmenter le nombre de requêtes relatives à votre nom sur Google, ce qui constitue un coup de pouce pour votre référencement naturel.

            •  Fidélisation des clients

            Le reciblage publicitaire ne consiste pas uniquement à convertir des visiteurs en nouveaux consommateurs. Il permet de fidéliser les anciens clients en maintenant la relation et en proposant des produits complémentaires. La visibilité sur d’autres sites fréquentés par les consommateurs tend aussi à les rassurer.

            • Conversion des lead

            En matière d’inbound marketing, l’ultime objectif des propriétaires des sites est de convertir les visiteurs en clients. Dans un site classique en B2B, ce taux de conversion tourne autour de 2 %. En revanche, ce chiffre est doublé lorsque le site intègre la stratégie de retargeting.

            Les plateformes à utiliser en reciblage publicitaire

            Cette stratégie d’inbound marketing offre un large éventail de plateformes pour attirer les internautes.

            • Le retargeting sur les réseaux sociaux

            Facebook, Twitter, LinkedIn et d’autres plateformes permettent toutes d’afficher des bannières de reciblage. Comme le réseau de Zuckerberg attire différentes catégories d’utilisateurs, il constitue un outil pour générer des leads adaptés à différents produits. La complexité des audiences sur Facebook Ads est quand même un frein pour certains marketeurs B2B. Réseau social professionnel par excellence, LinkedIn fait aussi partie des plateformes pour lancer des bannières. Il requiert pourtant l’installation de l’Insight Tag. Vous pouvez également avoir recours à Twitter Ads et d’autres réseaux sociaux.

            • Le retargeting display

            Il regroupe les campagnes d’affichage des bannières sur divers sites et blogs qui monétisent les encarts publicitaires. Les emplacements des publicités suivent la programmatique des régies publicitaires ayant connecté les données. Google Ads permet par exemple de faire du reciblage sur le réseau Google. Avec cet outil, vous pouvez bénéficier des services de Google Analytics qui conçoit les audiences.

            • Le retargeting vidéo et dynamique

            Le reciblage publicitaire vidéo correspond au lancement des formats adaptés aux plateformes comme YouTube. Le contenu peut être un extrait de reportage montrant le produit. Quant au retargeting dynamique, la technique cible les marchés B2C. Elle remontre les produits que l’internaute a mis dans son panier sans les avoir achetés.

            Quelles étapes suivre pour se lancer dans le remarketing ?

            Pour être efficace, cette stratégie exige de bonnes pratiques. Sinon, elle pourrait devenir intrusive et nuire à l’image de la marque.
            D’abord, il faut réunir les conditions de lancement de la campagne. Le reciblage publicitaire est notamment conçu pour les sites attirant un trafic de 1000 visiteurs par mois.
            Vous devez également faire revenir les visiteurs pour des objectifs précis : s’agit-il de vendre un produit ? De lancer un webinar ? De faire télécharger un livre blanc ? Si le budget minimum oscille autour de 100 euros mensuel, tout dépend des coûts par clic sur les plateformes que vous avez sélectionnées.
            Créez ensuite des bannières adaptées en choisissant parmi les formats allant de 160 x 600 pixels à 1200 x 630 pixels. Les campagnes conçues peuvent être dupliquées sur divers canaux.